0800 000 410 Appel gratuit depuis un poste fixe

Extension et agrandissement maison : découvrez nos solutions

C’est un des plus beaux projets qu’une famille puisse porter. Un projet qui reste dans la mémoire de la famille comme un moment magique, à partir duquel beaucoup de choses ont changé. Nous parlons ici de l’agrandissement de votre maison et de son extension.

Les Français sont, toutes les études le disent, très attachés à leur maison. En changer n’est pas simple et s’avère très vite une option couteuse. Pour autant, la naissance d’un enfant, la recomposition d’un foyer, et plein d’autres évènements familiaux amènent beaucoup de familles à ressentir un manque de place dans leur maison.

A partir de ce ressenti, le besoin d’agrandir la maison va se faire jour et devenir une priorité absolue. C’est une des raisons qui donnent à ce projet toute sa beauté. Une fois les travaux terminés, la décoration faite, la maison s’est transformée, elle est plus grande et de nouveaux espaces y sont apparus.

Agrandir votre maison par le haut restera la meilleure option. Bien sûr, vous pouvez réaliser une extension latérale. Mais les atouts de la hauteur lui seront toujours largement supérieurs.

Tout d’abord, la phase travaux va se dérouler à l’étage, sans gêne dans le milieu habité. C’est un confort important, surtout en période scolaire ou si les parents travaillent durant cette période.

Ensuite, aménager le haut va vous permettre de rationaliser votre consommation d’énergie. Avec une bonne isolation, c’est le bas qui va chauffer le haut. L’isolation empêchera la chaleur de quitter le milieu habité et, pour peu que votre isolation ait 10 ans ou plus, votre maison va retrouver une deuxième jeunesse de ce point de vue.

Qui dit chaleur dit confort. Et votre confort va très nettement s’améliorer. Car l’aménagement du haut permet premièrement de disposer d’espaces baignés de lumière par les fenêtres de toit, incomparables avec le rez-de-chaussée en terme d’apports lumineux. D’autre part, l’ajout d’un étage permet de séparer vraiment les résidents de la maison : un étage pour les enfants libère le bas pour les parents, ou inversement. Chacun est dans son domaine, respectant l’intimité de l’autre. Par ailleurs, monter d’un étage, c’est découvrir un nouveau point de vue sur l’extérieur. Votre champ de vision se dégage, vous percevez votre environnement différemment, de façon plus aérée : c’est là encore un atout confort. Enfin, l’isolation phonique sera toujours meilleure en haut qu’à côté des pièces de vie, cela se comprend parfaitement.

Ajoutez à cela le fait que vous n’allez pas consommer de foncier et vous avez presque tous les arguments plaidant pour un étude sérieuse d’une extension via l’aménagement de comble ou la surélévation dès lors que vous souhaiter un agrandissement de votre propriété.

 

Pour agrandir votre maison vers le ciel, et créer un nid pour vos enfants (ou pour vous-même), nos chargés d’affaires sont à votre disposition pour vous faire profiter de tous ces avantages. La Poutrespace, notre système constructif, vous offrira toute liberté pour concevoir le projet de votre choix, en toute liberté.

Solution 1 : aménagement des Combles

Le comble est la partie de la maison située sous les toits, non accessible. Certains combles sont aménageables car la charpente est déjà créée pour permettre la création de pièces et une trémie d’escalier est déjà créée. D’autres combles, une grande majorité, sont non aménageables. On les appelle aussi combles perdus. Les propriétaires de ce type de maison sont nombreux (trop nombreux !) à croire que définitivement leurs combles perdus sont non aménageables. Ce n’est bien sur pas vrai puisque, avec la Poutrespace, les charpentiers Partenaires de Combles d’en France réalisent des transformations de charpente pour créer un nouvel étage parfaitement adapté à la maison. Tous les combles sont-ils aménageables ? OUI ! Mais… L’aménagement sera valable si la hauteur disponible est suffisante pour que, une fois l’isolation et le plancher réalisés, le volume disponible soit agréable. Souvent, nos clients nous disent « on vous a fait venir mais chez nous vous ne pourrez pas faire grand-chose »… Et, bien sur, cette croyance est souvent fausse. Pour savoir si le comble est transformable, il existe un repere simple : montez dedans, faites bien attention où vous mettez les pieds, tenez-vous droit au milieu et levez le bras. Vous ne touchez pas la pointe de la charpente ? C’est bon signe : nous allons très certainement bâtir un beau projet d'extension. Combles d’en France met à disposition, des charpentiers membres de son réseau, un logiciel de calcul conforme aux Eurocodes, calculant avec rigueur la futures charpente de la maison. Cette note est remise avec le devis détaillé. Mais ce n’est pas tout. Après avoir validé le type de prestations charpente à faire, il va falloir étudier le projet pour qu’à l’usage, la famille y trouve tout le confort voulu, voire plus. Nous accompagnons des centaines de familles chaque année dans leurs projets pour agrandir leur bien. A ce niveau de retour d’expérience, vous bénéficiez de tous les conseils utiles au bon déroulement des travaux et surtout à l’adéquation avec votre attente.

Agrandissement via aménagement des combles : budget

Projet - m2 Prix Durée
40 à 60 m² - formule en kit 13 000 € à 18 000 € ≈ 2 semaines
40 à 60 m² - Formule Prêt-à-finir 22 000 € à 32 000 € ≈ 2 semaines
40 à 60 m² - Formule Clé-en-main 40 000 € à 60 000 € ≈ 6 semaines

Solution 2 : la Surélévation

Ici, pas de question : toutes les maisons sont surélévables. Le principe de la surélévation est simple : on enlève votre toiture sur tout ou partie de votre maison et on rapporte de nouveaux murs pour créer un nouvel étage. C’est donc réalisable sur toutes les maison. Attention, soyez exigeants : pas question de quitter votre maison pendant vos travaux. Nos vidéos vous montrent tout et nous vous ferons rencontrer des clients pour qui nous avons travaillé si vous le souhaitez. Mais soyez rassuré : vous et vos enfants resterez dans votre maison durant les travaux d'agrandissement. La surélévation est une solution dans le Sud de la France : les pentes de toits sont trop faibles pour que l’on aménage les combles et il est impératif en de nombreux endroits de conserver la pente de toit. La surélévation est donc la solution : après avoir ajouté des murs, on couvrira la maison avec une toiture dont la pente de toit sera identique à la pente de toit d’origine. LE tour est joué ! La surélévation pourra être l’objet d’une véritable adaptation à la maison et au projet de ses propriétaires. La surélévation pourra être partielle : sur une maison de 12 mètres de longueur, il sera possible de surélever sur 5, 5,5 ou 6 mètres par exemple. Le nouvel étage offre 2, 3 chambres, une salle d’eau, la maison a pris une nouvelle esthétique, de la valeur.

Agrandissement via la surélévation de la toiture : budget

Projet - m2 Prix Durée
42m² - Formule Prêt-à-finir 40 000 € à 50 000 € ≈ 4 semaines
42m² - Formule Clé-en-main 65 000 € à 75 000 € ≈ 10 semaines

Solution 3 : le changement de pente

C’est une variante économique de la surélévation. Il faut que le service d’urbanisme et les règles à respecter le permettent. Mais si tel est le cas, les équipes vont pouvoir enlever votre charpente, en créer une nouvelle plus pentue permettant d'agrandir votre maison comme dans le cas de l’aménagement de comble (voir ci-dessus). Là encore, vous ne quittez pas votre maison durant les travaux et le projet réalisé répond à votre attente. L’avantage est que les nouvelles surfaces de mur sont réduites (seuls les pignons sont créés), donc l’investissement est réduit. La limite est donc au niveau du P.L.U. de votre commune : quelle est la hauteur maximum autorisée ? là, seul le service de l’urbanisme de votre mairie saur répondre.

Le changement de pente : budget

Projet - m2 Prix Durée
45° de pente - 50 à 80 m² Formule Prêt-à-finir 60 000 € à 70 000 € ≈ 4 semaines
45° de pente - 50 à 80 m² Formule Clé-en-main 80 000 € à 110 000 € ≈ 10 semaines

Solution 4 : La rehausse de façade

Dernière solution d’agrandissement de la maison à l’étage, la rehausse de façade est l’intermédiaire entre la surélévation et le changement de pente. Techniquement, la rehausse est réalisée avec la charpente. Il n’y a donc pas de murs à proprement parler : la charpente contient une partie verticale de 80 cms à 1,20 m qui permet de gagner de la hauteur par rapport à l’ancienne charpente. Ensuite, ke travail est le même que pour les trois autres solutions : cloisonnement, escalier, électricité, fluides, isolation : nos équipes vous proposeront une prestation à la carte, fonction de votre envie et de votre budget.

Extension via la rehausse de façade : budget

Projet - m2 Prix Durée
75 m² - Formule Prêt-à-Finir 60 000 à 80 000 € ≈ 4 semaines
75 m² - Formule Clé-en-main 80 000 à 120 000 € ≈ 10 semaines

Les extensions latérales / accolées, une fausse bonne idée ?

Les différentes extensions latérales :


  • Parpaing : les murs dits “humides” sont le modèle le plus commun en France. Les surélévations et extensions latérales en bois représentent environ 30% des réalisations. Le parpaing a pour principaux freins son poids très important et des conditions de chantier assez exigeantes. Il est d’autre part évidemment impossible de construire un mur parpaing en atelier pour l’amener ensuite sur le chantier comme on peut le faire en construction bois.
  • Bois : les constructions bois représentent le seul mode de construction dont le retour d’expérience se mesure… en siècles ! Il y a, à Rouen ou à Strasbourg par exemple, des maisons construites en structure bois il y a plusieurs siècles et qui sont toujours debout...
  • Acier : enfin, citons également les structures acier. Outre le fait que ce mode constructif est rare, les structures métalliques doivent être méticuleusement mises en oeuvre pour éviter les ponts thermiques ou les phénomènes de condensation ou de conduction sonore.

Pourquoi l’extension latérale, comme premier acte de l’agrandissement de la maison, est une fausse bonne idée. ?

L’extension latérale consomme du foncier : votre terrain vous permettait de garer la voiture ou d’organiser des après-midi récréatives avec les enfants. Ce sera désormais différent ou terminé. Votre parcelle sera réduite des 20 ou 30 m² supplémentaires que vous souhaitiez ajouter à votre maison.

L’extension latérale offre un confort acoustique intérieur assez faible. Vous le savez bien : à ce jour votre chambre n’est sans doute pas très loin de votre salon. Demain, ce sera la même chose. Et ce contrairement à un nouvel étage qui permettra d’isoler les nouvelles chambres avec un plancher intermédiaire, offrant un confort bien meilleur.

Aucun bénéfice énergétique sur l’existant. En ajoutant un étage, vous bénéficiez d’une isolation supérieure toute neuve, améliorant les performances énergétiques globales de votre maison. L’extension latérale sera faites certes avec les nouveaux standards, mais le reste de la maison restera en l’état. Dommage…

Enfin, votre maison ne gagne rien en hauteur ni en lumière ! En effet, l’aménagement au sol n’offre aucun nouveau point de vue sur votre environnement. Visitez un comble aménagé pour vous rendre compte du différentiel de luminosité entre le bas et le haut : en bas, la lumière est allumée par temps gris. En haut, la lumière restera naturelle.

Et côté financier ? S’il faut compter sur une charge de l’ordre de 1000 à 2000 € par m² en extension latérale, il faut tabler sur un investissement de 500 à 950 € en aménagement de comble, avec des surfaces au sol très nettement supérieures. En effet, il n’est pas rare sur un comble à 35 degrés de pente, d’obtenir 50 m² supplémentaires au sol dont 20 à 25 m² à plus de 1,80 m de hauteur.

Administration / formalité (détail des formalités, réglementation, PLU...)

Côté administratif, les travaux feront l’objet d’une demande préalable de travaux ou d’un dépôt de permis de construire. C’est en général l’entreprise à qui vous confierez vos travaux qui se chargera de cette formalité.

Si votre projet est situé dans une zone urbaine dotée d'un PLU (plan local d'urbanisme), vous devrez faire une demande de permis de construire si cela entraîne la création de plus de 40 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol .

Toutefois, entre 20 m² et 40 m², le permis de construire sera toujours obligatoire si la surface totale de la maison dépasse 150 m² une fois les travaux terminés (recours à un architecte obligatoire).

Si votre maison est située dans une zone hors PLU, vous devrez faire une demande de permis de construire à partir de 20m²

En dessous de ces seuils, vous devrez faire une déclaration préalable de travaux (DP).

Le délai d’instruction pour un permis de construire est de 2 mois. Ce délai est de 1 mois en DP. La DP et le PC auront une validité de 3 ans.

En matière énergétique, si votre projet dépasse 50 m², il faudra joindre au PC un document attestant du respect de la RT2012.

Les erreurs à éviter lorsque vous souhaitez lancer votre projet

1.Sur l’implantation de votre extension, veillez à ne pas la mettre à l’opposé du salon. Plus l’extension sera proche d’un point d’eau, plus elle sera pratique d’usage pour ses occupants. S’il s’agit de faire une ou deux chambres pour les enfants, veillez à ce point afin d’éviter les traversées de salon en mode “Tarzan”.

2.Idem sous les combles : évitez les chambres dites traversantes. Préférez une distribution des pièces favorisant l’autonomie de chacun. Il y a toujours des solutions dans ce domaine.

3.Chassez les couloirs ! Evitez de faire une extension avec couloirs, c’est à dire d’investir pour créer des zones de pure circulation. Un couloir n’est pas une pièce palière, c’est encore moins une pièce à vivre. Mais il sera facturé à l’identique par le constructeur.

4.Par contre à l’étage, pensez aux pièces communes. Une belle pièce palière pourra vite devenir un espace de détente et de récréation où toute la famille se retrouvera après une longue semaine de travail scolaire...

5.Faites attention à l’eau, au dessus et en dessous. En effet, ajouter une extension latérale suppose de prêter attention aux écoulements d’eau en provenance des gouttières. Il sera même peut-être nécessaire d’inverser les pentes de certaines des gouttières de la maison. Au sol, c’est la même chose : les écoulements d’eau devront être correctement raccordés afin de prévenir la stagnation en des endroits indésirables de votre terrain. En matière d’aménagement d’un nouvel étage (comble ou surélévation), ces contraintes sont inexistantes.

6.Enfin, choisissez un mode constructif adéquat pour éviter toute fissuration à venir. Si vous le pouvez, désolidarisez les murs de l’extension des murs existants afin que l’un des murs porteurs actuels ne se trouve pas chargé de cette extension.

7.En matière de lumière à l’étage, profitez du comble pour y appliquer une règle simple visant à mettre les entrées lumière du côté de la course du soleil (il se lève à l’Est, se trouve au Sud à midi et se couche à l’Ouest). De même, si une chambre d’enfant comporte une zone de bureau, essayez de la placer vers l’Ouest, sous une fenêtre de toit : en rentrant de l’école, on apprend mieux ses leçons en profitant des derniers rayons du soleil de la journée.

Isolation et énergie de votre extension

Enfin, il faudra isoler l’extension. Inutile de dire que cette phase est essentielle pour le ressenti à l’intérieur des nouveaux locaux.

L’isolation sera conforme à la RT2012 obligatoirement si votre extension est une extension latérale ou une surélévation / réhausse et si elle fait plus de 50 m². Sinon, elle devra respecter les prescriptions de la RT2018, dite RT par élément.

Pour une bonne isolation en extension latérale / réhausse / surélévation (considérées comme des surfaces neuves donc RT2012), la règle du 4 / 4 / 8 pourra être appliquée : un R (résistance thermique) de 4 sera recherché en dalle et sur les murs périphériques. Le plafond sera lui isolé avec un R de 8 car c’est la zone la plus déperditive de la maison.En aménagement de comble, les R souvent rencontrés sont de 4 en mur pignons et de 6 sur les rampants. Ces résistances thermiques permettent d’optimiser les performances energétiques et l’épaisseur du complexe isolant (moins l’épaisseur est grande, plus le volume intérieur du comble est grand : il faut y prêter attention).

Pour le chauffage, il faudra soit amener la tuyauterie du chauffage central vers cette nouvelle zone (extension latérale), soit la chauffer avec des radiateurs. En extension latérale, contrairement à un nouvel étage (comble ou surélévation), la chaleur du bas ne montera pas naturellement vers les nouveaux espaces. Il faudra donc bien penser à les chauffer.

Si la RT2012 s’applique, vous devrez mettre en oeuvre 1/6e de la surface au sol en surface vitrée. Pensez-y également avant d’implanter vos fenêtres sur le plan.

Enfin, des solutions d’isolation différentes existent. Certaines sont économiques et efficaces l’hiver. Elles isolent votre maison du froid (elles empêchent la chaleur produite par votre chaudière de sortir de votre maison, ce qui vous fait faire des économies). D’autres sont efficaces l’hiver mais aussi l’été. C’est à dire qu’elles ont un déphasage important, favorisant une plus faible amplitude de variation de chaleur à l'intérieur des pièces l’été. Ces solutions sont plus onéreuses à mettre en place et sont tout aussi efficaces l’hiver. Mais le confort apporté lors des épisodes de chaleur aura une certaine valeur lors de la revente de la maison...

Avis sur nos travaux

Dorothée et Julien - Cauville sur Mer- Toute la conception / réalisation des travaux s’est déroulée sans problème
Delphine et Christophe - Anveville - Une équipe plus que sympathique, au top du début à la fin !
Aymeric - La Croix Saint Leufroy- Merci à l’équipe pour cette magnifique réalisation dans les délais et pour la gestion du chantier. Je recommanderais Combles d’en France les yeux fermés
Fabien et Alison - Royville - Nous sommes très satisfaits du travail effectué. Merci d’avoir amélioré notre qualité de vie sans déménager

Pour approfondir…

Atelier d’artiste dans combles aménagés

Aménager les combles : un projet d’avenir

Si certains investissements sont peu rentables (placements financiers à risque, automobile,…) d’autres procurent des retours exceptionnels en confort, en finance et en souplesse pour des années. Aménager les combles est une démarche qui vous tente ou vous intrigue ? Lisez les lignes qui suivent : elles devraient finir de vous convaincre de lancer l’étude !

Lire la suite…