0800 000 410 Appel gratuit depuis un poste fixe

Lexique de l’aménagement des combles perdus et de la surélévation

Le métier de charpentier aménageur de comble perdu est un métier rigoureux. Nous vous proposons de découvrir ici quelques uns des ses termes les plus utiles à l’élaboration de votre projet.

Comble perdu (ou Comble non aménageable) : le comble perdu possède une charpente constituée de fermettes industrielles (souvent en forme de W) sans entrait bas porteur et est accessible uniquement au moyen d’une trappe de visite. Ces charpentes sont un véritable trésor car une fois transformées, vous pourrez y créer votre nouvel étage, parfaitement conforme à votre projet d’aujourd’hui, agréable à vivre, et valorisant votre maison grâce à la Poutrespace. En résumé, un comble est non-aménageable (ou perdu) en l’état, mais jamais définitivement.

Arbalétrier : Pièce de bois reliant le faîtage à la panne sablière

Arrêtier : Pièce de bois située à l’interface de deux pans de toiture

Changement de pente : construction permettant de conserver la hauteur des murs actuels et de relever le faîtage afin de dégager un volume suffisant à l’étage à l’aide du système Poutrespace

Charpente traditionnelle : faite de bois, la charpente traditionnelle est caractérisée par la présence de deux ou trois fermes principales reposant sur les murs porteurs et portant les différentes pannes ainsi que l’ensemble de la couverture.

Chevêtre : construction dans la charpente permettant l’installation d’une lucarne ou d’une fenêtre de toit.

Entrait : pièce de bois reliant les arbalétriers entre eux. Un entrait peut être haut (vers le haut de la charpente) ou bas (à la base de la charpente). L’entrait bas d’un comble non aménageable (d’un comble perdu) n’est pas porteur. Il ne permet pas de créer un plancher porteur. Mais lorsque les Poutrespace sont mises en place, elles tiennent le rôle d’entrait bas. Ainsi, elles permettent de créer un plancher porteur, transformant un comble non aménageable en un nouvel étage confortable.

Faîtage :pièce de bois située au plus haut de la charpente et sur laquelle se raccordent les arbalétriers et arêtiers.

Fenêtre de toit : fenêtre installée dans son chevêtre et épousant la pente du toit. Les fenêtres de toit (type Velux) offrent de nombreuses possibilités d’occultation, de rotation, de domotique. La fenêtre de toit permet d’optimiser l’apport de lumière dans le comble tout en respectant votre budget.

Ferme : c’est la construction de base de la charpente. La ferme est un triangle dont les deux pans inclinés portent la toiture, la pièce du bas (l’entrait bas) servant à empêcher l’écartement de la toiture. Dans ce triangle, se trouvent différentes pièces de bois travaillant en traction ou en compression : c’est un des grands savoir-faire des charpentiers !

Fermette industrielle : type de charpente faite de sorte de W en bois ou en métal, perpendiculaires aux murs porteurs, espacés de 60cm ou plus et empêchant toute occupation du volume sous toiture. On la trouve dans des maisons construites à partir des années 80. La transformation d’une telle charpente permettant l’aménagement d’un nouvel étage est parfaitement possible avec la technologie Poutrespace.

Jambette : pièces de bois reliant l’arbalétrier à l’entrait bas

Lucarne : Ouverture dans la charpente possédant sa propre couverture et proposant une ouverture de fenêtre droite, comme au rez de chaussée. Une lucarne apporte un cachet unique à l’esthétique de votre maison.

Panne : pièce de bois parallèle au mur porteur et situé au bas, au milieu et en haut de la charpente. La panne la plus haute s’appelle le faîtage, celle au bas de la charpente s’appelle la sablière. Entre les deux, les pannes sont nommées pannes intermédiaires.

PLU (Plan Local d’Urbanisme) : Le PLU régit les règles de construction dans votre ville, votre quartier ou votre rue. Il est consultable dans votre mairie (ou sur son site web). Nous nous chargerons de veiller à ce que les travaux que nous ferons pour vous respectent le PLU de votre ville.

Poutrespace : Poutre réalisée à l’aide de deux membrures de bois connectées entre elles par un connecteur (« V ») métallique spécifique. Elle est calculée à l’aide de notre logiciel Logicombles, selon les Eurocodes. Elle donne lieu à l’édition d’une note de calcul spécifique à chaque maison. La Poutrespace sert d’entrait bas pour la nouvelle fermette, mais surtout, elle sert de solivage et permet la mise en place d’un plancher stable et confortable. Elle est fabriquée dans nos ateliers (voir la page du site sur la Poutrespace).

Sablière : pièce de bois filant sur le chaînage, en haut des murs porteurs. La charpente repose sur les sablières.

Solivage : Ensemble des pièces de bois supportant le plancher de l’étage. Avec Combles d’en France, le solivage est réalisé avec la Poutrespace, qui apporte une rigidité incomparable au plancher, tout en laissant le rez-de chaussée libre de tous poteaux ou murs porteurs.

Surélévation de toiture : construction permettant de créer un étage nouveau sur tout ou partie de la maison, à l’aide du procédé Poutrespace, en conservant la pente de toit d’origine.

Trémie : construction dans le solivage permettant le passage de l’escalier.

Pour approfondir…

Vue d’un comble non aménageable qui va bientôt être aménagé

Aménager ses combles perdus

Puis-je gagner de l’espace en aménageant mes combles perdus ? Quelle est la durée les travaux ? Tous les greniers et tous les combles peuvent-ils être aménagés ? Combien ça coûte ? Et l’isolation ? Existe t’il des aides ? Pas de panique, vous allez bientôt tout savoir sur l’aménagement des combles perdus ! Lorsqu’une maison possède des combles perdus […]

Lire la suite…
Se lancer… en toute confiance

Quel est le potentiel de votre maison ?

Vous pensez peut-être que ce ne sera pas possible chez vous ? C’est certain : sur les plans de votre constructeur, il est écrit « Combles non aménageables ». De plus, vos combles en fermettes industrielles vous semblent exigus, sombres et très encombrés ? Pourtant quelque soit le constructeur de votre maison, il nous sera possible de vous proposer […]

Lire la suite…
Surélévation de maison après travaux

Surélever sa maison

Surélever sa maison, en quoi ça consiste vraiment ? Comment ça marche ? Combien ça coûte ? Et quelles sont les contraintes règlementaires ? Surélever sa maison : en quoi ça consiste ? L’idée générale est d’ajouter un étage à votre maison sans que ce soit des combles aménagés. Les charpentiers préparent la transformation, puis […]

Lire la suite…