0800 000 410 Appel gratuit depuis un poste fixe
Étage baigné de lumière dans combles aménagés

Isolation des combles en été : comment rafraîchir une pièce sous les toits ?

Nous allons exposer ici trois solutions qui, combinées entre elles, permettent d’obtenir une température à la fois agréable et constante même sous les combles en été.

 

Comprendre le phénomène de chaleur

 

Techniquement, il faut avant tout partir de la réalité suivante : l’air chaud est plus léger que l’air froid. C’est une question de densité. Pour le comprendre, on peut imaginer une foule. Si la température est froide, les personnes vont se rapprocher pour moins ressentir le froid. La surface au sol qu’elles occupent toutes ensemble sera petite et chaque mètre carré portera un certain poids.

A contrario, si la température augmente, chacun aura tendance à s’éloigner des autres pour ne pas avoir trop chaud. Ainsi, la surface occupée au sol par la foule sera plus grande. Et chaque mètre carré portera un poids moins important qu’en période de froid.

Pourtant la foule pèsera le même poids dans les deux exemples. Mais sa masse au mètre carré sera différente.

Si, dans ce qui précède, on remplace les personnes par des molécules d’air, on observe alors parfaitement le phénomène de densité qui explique qu’un mètre cube d’air froid contient plus de molécules qu’un mètre cube d’air chaud. L’air froid est ainsi plus lourd que l’air chaud qui monte dans la colonne d’air.

C’est ce qui se passe dans nos maisons quand viennent les jours de chaleur, l’été notamment : la chaleur monte dans les étages.

Les étages de nos maisons sont reliés entre eux par une vraie colonne d’air : la cage d’escalier. Ce point de passage permet à l’air chaud du rez-de-chaussée de monter vers les étages où il est stoppé par … l’isolation de la maison. Et oui : l’isolation sert l’hiver à empêcher l’air chaud de la maison de sortir. Il en est de même l’été !

 

Nos recommandations sur l’isolation des combles en été

 

D’où cette première recommandation, très importante à la fois pour le confort lié à la température mais aussi pour la qualité de l’air intérieur : il faut ouvrir les fenêtres. En les ouvrant, surtout les fenêtres de toit situées dans les combles, nous permettons à l’air chaud de continuer de monter et donc de sortir de la maison (attention : pensez à aérer votre maison l’hiver également en ventilant chaque jour une dizaine de minutes).

 

Retrouvez notre page dédiée sur l’isolation des combles ici

 

Protection contre la chaleur

 

Un deuxième phénomène va prendre forme sous les combles en été durant les belles journées d’été. Pendant les épisodes de grande chaleur, lorsque le soleil sera orienté vers vos fenêtres, vous pourrez avoir l’impression en passant dans le cône de lumière du soleil de vous trouver sous une « douche de chaleur » à cet endroit précis. Le soleil, en traversant le vitrage de la fenêtre, génère un effet qui chauffe l’air intérieur et la zone de plancher éclairée par le soleil.

A ce stade, la solution est simple : il faut éviter que les rayons du soleil ne frappent le vitrage. Et même si ce vitrage est traité anti UV, l’efficacité de ce traitement peut être amélioré. Précisions tout de suite que fermer le store intérieur ne règle pas grand-chose : la chaleur se trouve piégée entre le vitrage et le store intérieur, mais elle a bien pénétré dans le volume habité, et le résultat n’est pas parfait.

Par contre, si un dispositif empêche le soleil de frapper le vitrage, la protection contre la chaleur sera bien plus efficace. On pourra par exemple installer un volet roulant extérieur. Une fois déployé, le soleil ne frappera plus la fenêtre et la sensation de douche de chaleur sera alors supprimée. Mais il fera noir dans la chambre et cela signifie que durant les belles journées d’été, il faudra s’éclairer à l’électricité pour ne pas être dans le noir en plein jour.

La deuxième recommandation sera donc d’installer systématiquement un store extérieur. Ce store permettra d’éviter l’impact des UV du soleil sur le vitrage mais laissera passer la lumière et permettra d’éviter de passer ses journées dans le noir.

 

Déphasage de l’isolant

 

Enfin, le troisième phénomène est plus sournois mais tout autant efficace. Etes-vous déjà monté dans un comble non aménagé, brut, en plein été ? Avez-vous déjà mesuré la température qu’il y fait ? Cette température, derrière les tuiles ou pire, derrière les ardoises (noires), peut monter au dela des 50, 60 degrés. Il n’y a pourtant ni fenêtres de toit ni cage d’escalier. Le comble n’étant pas aménagé, c’est bien la chaleur emmagasinée sous la couverture de la maison qui rayonne dans le comble. 

Lorsque le comble est aménagé comble est aménagé, les espaces récupérés sont à la fois lumineux, spacieux et confortables. 

Mais en période d’été, notre effet de chaleur continue. La couverture se gorge de chaleur, la restitue à l’intérieur du comble où elle se transfère dans l’isolation. Et c’est l’isolation des rampants qui devient la gardienne de cette énergie qui ne demande qu’à la traverser pour ressortir du coté plus frais des chambres de l’étage.

Pour annuler ce phénomène de transfert, il faut mettre enne œuvre un isolant qui sera capable de retenir une grande quantité d’énergie. La structure et la masse volumique de l’isolant, sa densité, seront donc absolument déterminants pour stocker la chaleur, pour la retenir. Et pour éviter que vers 20h00 ou 21h00, lorsque l’on couche les enfants par exemple, on ressenteressente une forte chaleur sans savoir vraiment d’où elle provient : ce sont les parois qui rayonnent à leur tour et restituent la chaleur emmagasinée vers l’intérieur du logement.

Notre troisième recommandation est donc de vérifier le déphasage de l’isolant que vous allez utiliser dans les combles. Un isolant de type Laine de bois SteicoFlex 36 de la société Steico avec qui nous avons mis en place dans le cadre d’un partenariat assurera cette fonction de déphasage sur une durée de 11 heures. Cela signifie que le délai entre le moment où il fera le plus chaud à l’extérieur de la maison (vers 14h00 ?) et le moment où il fera le plus chaud à l’intérieur de la maison sera de 11 heures. Mais 11 heures après 14h00, il est alors 01 heure du matin. L’air extérieur s’est alors rafraichi, la chaleur contenue dans l’isolant monte, ressort vers l’extérieur, et ne chauffe pas l’intérieur de la maison dont la température reste stable. 

Comme vous le voyez, notre recommandation n’est pas de faire fonctionner la climatisation. Energivore, la climatisation est nuisible pour nos budgets et aussi pour l’empreinte environnementale laissée par sa fabrication, les gaz employés ou l’énergie nécessaire pour la faire fonctionner. Bien sur, un épisode de forte canicule engendrera une montée en température. Mais les conseils ci-dessus sur l’isolation des combles en été permettront toujours d’améliorer significativement le confort intérieur sous les combles en été.

Retrouvez plus d’information sur l’isolation des combles ici : https://www.combles.com/isolation-combles-astuces/