0800 000 410 Appel gratuit depuis un poste fixe
Couverture Maison et Travaux janvier 2014

Techniques d’aménagement de combles : attention aux pièges !

En matière d’aménagement de combles et de surélévation, il existe 5 techniques pour aménager les combles perdus. Certaines de ces techniques sont en bois, d’autres en métal et d’autres mélangent les deux matériaux.

1- Le système plancher bois sur poteaux porteurs : certes peu cher, il ne comporte pas de note de calcul permettant de déterminer les déformations des éléments de structure. Il oblige d’autre part à intervenir dans le système habité pour y incorporer les poteaux. Enfin les délais d’intervention durant le chantier sont assez longs. Il est adapté pour des maisons de petites surfaces au sol (type maison de ville construite sur deux ou trois étages).

2- Le système de poutres longitudinales de pignon à pignon en bois : dans ce système, deux poutres porteuses filent de pignon à pignon. Si la maison est trop grande, il faut aussi placer des poteaux sous ces poutres porteuses avec les contraintes de ces poteaux. Mais surtout, c’est un système qui reporte sur les pignons des charges de toiture et de plancher alors que vos pignons n’en n’ont jamais supporté. C’est alors un risque de tassement différentiel et donc de fissures : les murs porteurs (de façade) se relâchent et les pignons (normalement non porteurs) se tassent. C’est un système qui est par contre adapté à certains types de maison (longères Normandes, surcombles . . . ).

3- Le système de poutres longitudinales de pignon à pignon en métal : dans ce système, deux poutres porteuses métalliques vont de pignon à pignon pour supporter le plancher. Dans ce cas, il n’y a pas forcément besoin de poteaux, mais cela accroit considérablement le risque de tassement différentiel. De plus, on se retrouve avec un problème propre aux systèmes métalliques : la conduction sonore, les bruits d’impact étant répercutés dans la structure. Enfin le passage longitudinal des gaines techniques ou des fluides est impossible.

4- Le système de poutres transversales (de murs porteur à murs porteurs) en lamellé collé ou à âme pleine : C’est un système contraignant en termes de distribution à l’étage car ces poutres ne doivent pas être percées pour le passage des fluides (cela altèrerait leur résistance). On retrouve dans ces deux systèmes des entretoises reliant les poutres entre elles, ces entretoises étant sectionnées entre chaque poutre. Enfin, là encore, l’isolation phonique est plutôt moyenne.

5- Evidemment, le cinquième système est la poutre connectée (Poutrespace) qui offre de multiples avantages tels que ceux décrits sur ce site. Que ce soit du point de vue de l’isolation thermique ou phonique, du point de vue de l’aménagement de votre nouvel étage, du point de vue du déroulé des travaux (aucune intervention dans le milieu habité), du point de vue de la raideur du plancher fourni obtenue grâce à la précontrainte, le raidisseur filant sur toute la longueur de la maison (au contraire des petites entretoises), le connecteur utilisé et la densité et la qualité des poutres livrées (tous les 60 cms une poutre de 12 cms de large !), la Poutrespace a tout pour elle, et surtout tout pour vous !

Ca n’est pas nous qui le disons (encore que nous ne nous en cachons pas) mais des revues aussi sérieuses que Maison & Travaux font régulièrement des articles sur ce thème. Et cela fait notre force car adossés à ce système constructif unique en France, les Partenaires du réseau Combles d’en France vous apportent leur professionnalisme, leurs conseils, leur expérience de spécialistes de l’aménagement des combles non aménageables.

Les entreprises de notre réseau vous apportent également tout une gamme de services (devis et plan d’aménagement gratuits, permis de construire, note de calcul individuelle aux Eurocodes, conseil en isolation et en financement, architecture d’intérieur optimisée, DVD assistance client, . . . ) pour que votre nouvel étage soit une réussite totale. C’est notre engagement de charpentier pour vous !