0800 000 410 Appel gratuit depuis un poste fixe
Etiquette "BBC"

Le développement durable

Nous avons connu la RT 2000 (Réglementation Thermique) puis la RT 2005. A partir du 01er Janvier 2013, nous connaîssons la RT 2012 qui définit les règles applicables aux logements neufs en matière d’isolation thermique. En parallèle, la NRT 2007 s’applique aux travaux d’entretien ou d’amélioration de l’existant.

Au fil des années, les réglementations thermiques se sont durcies et ont conduit les propriétaires de maisons neuves vers des bâtiments plus économes en énergie et moins polluants. A juste titre d’ailleurs : la meilleure énergie, la plus propre et la moins chère, est celle que l’on ne consomme pas !

Quand vous réalisez un aménagement de combles, il est donc très utile de concevoir votre nouvel espace à vivre avec une exigence élevée en matière d’isolation. Ne perdez pas de vue que la chaleur monte et qu’une grande partie de l’énergie produite en bas sera rapidement transmise à l’étage supérieur par la trémie d’escalier ou la mezzanine.

Pour supprimer les « gaspis » et faire en sorte que la chaleur ne passe pas la barrière de votre toiture, il faut isoler efficacement le nouvel étage (pignons, redressements et rampants). Vous bénéficierez également d’un meilleur confort d’été obtenu par cette isolation optimale.

Certaines configurations (pour les pentes de toit inférieures ou égales à 35°) ne permettent pas de mettre en oeuvre ces solutions. Toutefois, il sera toujours utile de mettre en oeuvre des châssis de toit conformes à la réglementation thermique par exemple, pouvant réduire les apports thermiques d’hiver et d’été d’une manière significative.

Enfin, la loi impose désormais qu’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) soit établi lors de la vente d’une maison ou à l’ocasion de sa mise en location. De ce fait, plus l’isolation que vous mettrez en oeuvre à l’occasion des travaux d’aménagement des combles sera efficace, plus le classement énergétique de votre maison sera élevé lors du DPE, favorisant une meilleure transaction avec votre acquéreur.

Pour résumer, votre maison consomme actuellement entre 130 et 180 KWh/m²/an. Votre aménagement de comble, s’il est réalisé conformément aux normes BBC (NRT 2012), en consommera 50 KWh/m2/an, soit 3 fois moins en moyenne. Votre facture d’énergie suivra également le même rapport. Et votre maison prend de la valeur !